Améliorer la qualité de vie

Partenaires de recherche

Pour l’aider à atteindre son objectif, soit faire avancer la pratique de l’oncologie intégrative au Canada, le CCIO a créé des partenariats avec plusieurs chercheurs locaux, nationaux et internationaux, et avec un certain nombre d’organismes de recherche.


Programme Complementary Medicine Education and Outcomes (CAMEO)

Le programme de recherche CAMEO est axé sur le transfert des connaissances, le processus de transformation de la recherche en information conviviale qui peut être partagée avec les patients et les professionnels de la santé. Le personnel chargé de ce programme étudie les besoins en médecine complémentaire des personnes atteintes de cancer, des personnes qui les aident et des fournisseurs de soins de santé, et il conçoit des programmes et des ressources dans le but de répondre à ces besoins. Le programme CAMEO transpose les toutes dernières recherches en médecine complémentaire dans le milieu des soins conventionnels du cancer grâce à des cours et des conférences de sensibilisation, des documents publiés, des consultations personnalisées d’information et de soutien à la prise de décisions.

Avec le concours du programme CAMEO, le CCIO tente d’élaborer des mesures de soutien à la prise de décisions pour appuyer le processus décisionnel des femmes ayant des antécédents de cancer du sein qui cherchent à obtenir de l’aide pour maîtriser leurs bouffées de chaleur. Par ailleurs, nous collaborons avec le programme CAMEO afin de convertir les constatations d’une série d’examens systématiques financés par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) à l’intention des personnes atteintes de cancer du poumon et du sein pour en faire des monographies accessibles aux patients, qui résument les preuves scientifiques sur l’innocuité et l’efficacité de près de 15 produits de santé naturels.

Initiative de recherche Integrative Canadian Oncology (ICON)

La mission de l’initiative de recherche Integrative Canadian Oncology (ICON) consiste à favoriser la création, la synthèse et la traduction de l’oncologie intégrative fondée sur des preuves scientifiques afin de susciter des changements dans la pratique et les politiques au Canada. L’initiative ICON a été créée en 2010 par des membres de l’ex équipe de recherche appelée Cancer Complementary Medicine and Alternative (CCAM). Elle se compose de deux chefs d’équipe principaux et de six membres qui concentrent leurs recherches exclusivement sur l’oncologie intégrative, notamment les Drs Seely et Weeks du CCIO.

En collaboration avec l’initiative de recherche ICON, l’équipe de recherche du CCIO tâche d’élaborer un cadre et un calendrier de recherche en oncologie intégrative au Canada. En avril 2012, le CCIO et l’initiative ICON se sont associés et ont organisé une réunion de deux jours (financée par les Instituts de recherche en santé du Canada) afin de parvenir à un consensus sur les priorités des recherches en oncologie intégrative au Canada, d’établir un calendrier de recherche et de mettre en œuvre des stratégies et un plan d’action pour réaliser ce calendrier de recherche.

Chercheurs de l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa

L’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa (IRHO), le volet recherche de l’Hôpital d’Ottawa, est un institut affilié à l’Université d’Ottawa. Son objectif est d’offrir aujourd’hui les soins de santé de demain, de donner de nouveaux espoirs aux patients, tout en faisant progresser la recherche sur la santé à l’échelle internationale.

L’équipe de recherche du CCIO préconise plusieurs relations de collaboration productives avec des chercheurs de l’IRHO. Les travaux de collaboration comprennent une étude de faisabilité multiphase qui a permis de concevoir le modèle du CCIO, des recherches cliniques constantes sur la mélatonine et l’administration intraveineuse de vitamine C, l’établissement d’un calendrier de recherche consensuel sur l’oncologie intégrative au Canada et des travaux visant à changer le système en améliorant la communication entre les patients et les praticiens ainsi que les résultats pour les patients grâce à l’échange des dossiers de santé électroniques.